zarzas forum

Forum des anciens zarzas du lycée Marie-Curie d'Échirolles (38)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 être à la bourre: notre lot à tous

Aller en bas 
AuteurMessage
lulustucru
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 156
Localisation : a Quebec, etudiante a toulouse, domiciliee dans la drome
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: être à la bourre: notre lot à tous   Ven 9 Nov - 20:38

( en vérité cette année, et au vu des greves persistantes à la fac, là de suite ça peut aller)

tout ça pour vous faire suivre un article lu sur http://www.admirabledesign.com qui nous concerne tous

Article publié le 5 novembre 2007
Le stress utile à la création ? Non !!!

Badaboum ! Encore une idée reçue bien ancrée dans nos métiers qui tombe avec fracas ! Non, le stress exercé sur les créatifs n’est pas positif. Il enclenche des réactions de conservatisme et de protection absolument anti- création, anti-innovation, anti-risques !
Alain Meunier psychosociologue et empêcheur de penser en rond, a étudié ce phénomène spécialement pour Admirable Design. Explications scientifiques à l’appui.
Un article à imprimer et lire avec attention pour savoir manager des créatifs...


Article publié le 5 novembre 2007

AddThis Social Bookmark Button imprimer
Le stress utile à la création ? Non !!!

Badaboum ! Encore une idée reçue bien ancrée dans nos métiers qui tombe avec fracas ! Non, le stress exercé sur les créatifs n’est pas positif. Il enclenche des réactions de conservatisme et de protection absolument anti- création, anti-innovation, anti-risques !
Alain Meunier psychosociologue et empêcheur de penser en rond, a étudié ce phénomène spécialement pour Admirable Design. Explications scientifiques à l’appui.
Un article à imprimer et lire avec attention pour savoir manager des créatifs...


(JPEG)
Peut-on être créatif sous pression ?

Le quotidien du travail en entreprise ou en agence devient chaque jour un peu plus tendu.

La pression sur les résultats est de plus en plus forte. Les délais de réponse à un appel d’offre, de création ou de production se réduisent. La compétition devient mondiale et systématique. Le poids des acheteurs augmente conduisant à des pratiques nouvelles et redoutables telles que les enchères inversées.

La vie s’accélère avec les nouvelles technologies. Les créations sont plus vite dépassées. La course à la modernité s’emballe dans un espace devenu global. La mondialisation rend toute création visible partout très rapidement. Difficile d’être original, d’être le premier, de créer la tendance. Pour l’entreprise les enjeux devenant globaux deviennent plus risqués : les conséquences d’un succès ou d’un échec sont amplifiées par rapport à hier. La pression sur les dirigeants est plus forte. La pression qu’ils exercent sur leurs collaborateurs l’est aussi. Est-ce là une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la création ?

Les mécanisme de la créativité
De nombreuses recherches ont déjà été faites sur les mécanismes de la créativité, mais les avancées récentes en neuropsychologie et gestion du stress fournissent un nouvel éclairage intéressant.

Plusieurs recherches réalisés dans des conditions de stress important (pilote d’avions de chasse, commandos...) mais aussi dans des conditions de stress modérés (perturbations provoqués par des bruits, des interruptions...) ont toutes montrées les mêmes phénomènes biologiques et surtout les mêmes conséquences comportementales.

Les enchaînements biologiques
Nous savons aujourd’hui très clairement que dans ces situations notre corps réagit biologiquement très rapidement et d’une manière automatique par la libération d’un certains nombre d’hormones. Ces réactions biologiques ont des conséquences très nettes au niveau du cerveau observables avec les techniques d’imageries médicales. Leurs effets sont nombreux, mais parmi ceux-ci il est intéressant de noter que passé un certain seuil les effets suivants se produisent :

• rétrécissement des champs perceptifs,
• affaiblissement des capacités cognitives,
• tendance au repli sur soi, affaiblissement des capacités de travail en équipe,
• tendance à l’agressivité ou au retrait,
• renforcement de la passivité, attente d’instruction de la part de l’autorité.

Tests, mesures...
Il est aisé de penser mais aussi de démontrer que tous ces phénomènes sont contraires à l’acte de création. Sous forte pression on n’invente pas, on ne crée pas. On reproduit ce qui à déjà fait ses preuves, on se renferme sur le déjà connu, l’éprouvé. Ces démonstrations ont été faites à la fois par des expérimentations comportementales sur des groupes de volontaires. Les tests de créativité (analogie, associations de mots ou d’image, résolution de problèmes...) ou cognitifs (calcul, suites...) sont catégoriques. Des mesures en situations simulées ou réelles avec des militaires donnent les mêmes résultats. Les modèles bio-chimiques et leurs conséquences comportementales sont aujourd’hui connus.

De plus, plus la situation de pression se reproduit souvent, plus les effets s’accroissent par un mécanisme d’accumulation et de stockage progressif, pouvant conduire jusqu’à des « décrochages » comme des évènements dépressifs. Chacun peut apprendre à faire face à son stress, s’entraîner à respirer, à se détendre mais cela ne fait que repousser le point de rupture, cela ne compense pas réellement de manière durable les effets induits.

Nous savons aussi que sans aucune pression d’enjeux la créativité n’existe pas non plus. Pour innover, il faut d’abord vouloir trouver, avoir besoin de. Ce besoin, c’est aussi l’attente de satisfactions, de plaisir que l’on aura d’avoir trouvé. Là encore cette envie, cette ‘excitation’ est matérialisée au niveau du cerveau par la libération d’un neurotransmetteur.

Comment manager des créatifs ?
Manager des créatifs c’est donc l’art de gérer un délicat équilibre permettant de provoquer l’envie de créer sans casser les possibilités de sortir des autoroutes de la pensée : ‘ni trop ni trop peu’.

Il nous faut donc aujourd’hui sortir du débat plus ou moins idéologique ou politique et tenir compte de ces phénomènes bio-comportementaux. Les managers et les RH doivent s’intéresser à la pression qu’ils exercent sur les créatifs, pas seulement pour des raisons médicales ou de crainte de retombées médiatiques en cas de suicide, mais d’abord parce que la productivité, l’efficacité même de leurs collaborateurs, en terme de créativité notamment, sont fortement diminuées. L’exigence de résultat, le contexte fortement concurrentiel de l’activité ne peuvent être changés mais l’exercice managérial peut facilement soit en renforcer soit en atténuer les effets dévastateurs. Il existent des modes de management favorables à la création

Alain Meunier





Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes


aaaaah mais c'est donc pour ça!
hihiihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mel
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Paris 20ième, à coté du père lachaise
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Lun 12 Nov - 14:43

ah , comme c'est vrai ... Pour être moi même une grande spécialiste des plans charette de dernière minute , si à un moment le stress peut être en effet un bon stimulant , dans les dernières heures ou derniers jours , c'est toujours le grand n'importe quoi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier.reig
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 38
Localisation : Paris12è0659381660olivier.reig@gmail.com msn:courrierpourolivier@hotmail.FR&www.oR-creativdesign.com
Date d'inscription : 22/03/2005

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Ven 30 Nov - 14:23

éhéhéhéh éhéh!!

pour être aussi un grand spécialiste et pour rassurer tout le monde je trouve qu'avec l'expérience 'we can succeed!' tout en minimisant cet aspect ""putain merde on rend dans 2h il me reste 10 000 trucs à faire aaaarrrggggh!""...
même moi j'y arrive (!!!) mais le stress est qd même inhérent à ce qu'on fait puisque dès qu'on atteind ce genre d'état (de grace!) /d'étape sur un projet et bien, bien orgueilleux et imaginatifs que nous sommes tous et "pseudo rassurés" sur le coup, on se lance généralement dans un projet plus important le coup d'après et là c'est re-la merde, on stress bien, on dort pas mais généralement ça vaut la peine... ahahah!

de toute façon ne pas être stressé c'est plus à la mode...

je pense donc qu'il ne faut pas non plus se la surpéter genre "le stress et la charrette à l'arrache c'est pas obligatoire dans ce qu'on fait, blablabla" les autres y arrivent très bien, mon ***, les meilleurs charrettes et c pas près de finir à mon sens, les premiers de classe croît que l'on peut s'en passer mais les individus d'action savent l'affront la cape dans le dos et la souris à la main!
c'est pas obligatoire du con qu'est-ce que tu crois on n'est pas débiles non plus et on essaie tous d'être le mieux organiser possible... lol après on peut pas avoir du talent partout et je reviens là dessus plus on se connaît et on connait notre taf et plus on anticipe j'imagine, c'est pas incurable quoi.

enfin quoique, après on se comprend entre nous (spéciale mention à Mel ;-) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulustucru
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 156
Localisation : a Quebec, etudiante a toulouse, domiciliee dans la drome
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Ven 30 Nov - 15:58

hihihi, je confirme: je ne concois pas un vrai rendu sans des grand cernes pour le valider, et je touve extremement suspects les gens qui une semaine avant l'heure h disent: il ne me reste pls que ( la typo à mettre/coller un truc/imprimer une feuille...)
enfin bon il faut ce qu'il faut nom d'une pipe!
vendons nous corps et âme à notre passion, ne vivons nous pas que pour assouvir notre soif de bonheur artsappliquesque?
oui bon ok , je sais je m'emballe un peu. c'est qu'à vrai dire j'ai presque hâte d'être charette, et un peu sentir que je suis encore capable de faire quelque chose: fac toujours bloquée ( depuis un mois) enfin c'est censé se résoudre imminemment... sachant que j'ai attaqué le 19 octobre, fin du semestre et unique partiel fin janvier, et fin du second semestre fin mars pour laiiser place au stage, bah euh oui vous pouvez me flageller!
mais boudiou, je veux travailler!!!
( voila, c'est bon pour aujourd'hui Smile
bon courage à vous!


Dernière édition par le Lun 3 Déc - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mel
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Paris 20ième, à coté du père lachaise
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Ven 30 Nov - 20:42

ah la la , tout à fait raison , Oliv' . Je viens de tester le " j'y arriverais-peu importe si dans la logique ça rentre pas" et, euh, c'est marrant, on a l'impression que le temps ralentit dans la dernière ligne droite. Genre, en dix minutes t'as le temps de dessiner, d'imprimer le truc, de l'arracher à la machine, de le coller dans le dossier, de te brosser les dents et de courir au rendez vous ^^
Mon dieu , ce fil se transforme en "comment en fait, on est un peu accro à la charette" ...
Pour ce qui est du rôdage, moi ça marche pas... J'ai beau avoir l'habitude, me dire non cette fois ce sera différent, me faire un beau planning et tout, ... ben, j'en suis toujours à imprimer/monter/lancer le rendu de mes trucs à la dernière seconde (avec compte à rebours à la jack bauer et tout .)
D'où la question existentielle : la charette est-elle inhérente à notre condition de créateurs (nous recherchons le meilleur possible, et on peut toujours faire mieux , donc on ne s'arrête jamais avant la minute ultime?) La provoquons nous inconsciemment pour le plaisir du rush final qui fait de nous des super héros?
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier.reig
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 38
Localisation : Paris12è0659381660olivier.reig@gmail.com msn:courrierpourolivier@hotmail.FR&www.oR-creativdesign.com
Date d'inscription : 22/03/2005

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Lun 3 Déc - 12:09

Adrénaline qd tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meditative Rose
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Localisation : Dans le 71 week-end, 58 semaine
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   Sam 8 Déc - 20:15

Il y a aussi problème quand on est perfectionniste... Mais n'étant quand terminale, je sais très bien qu'il faudra, comme dirait ma prof d'EP, "forcer ma nature..."d'un moment à l'autre...dur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: être à la bourre: notre lot à tous   

Revenir en haut Aller en bas
 
être à la bourre: notre lot à tous
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» A la reconquête de notre amour...
» Notre corps est un arbre
» Notre Dame de Paris
» Notre noel hier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zarzas forum :: Actualités :: Questions/Propositions-
Sauter vers: